Quels sont les différents types de ventes immobilières ?

ventes immobilières

Lorsque l’on souhaite vendre un bien immobilier, on pense le plus souvent à la vente classique. Pourtant, il existe d’autres moyens pour céder son logement. Ainsi, en fonction de votre projet de vente et de vos objectifs, vous pouvez peut-être envisager une vente à réméré, aux enchères ou encore en viager. Ce guide vous présentera les différents types de ventes immobilières pour vous aider à choisir la solution qui vous convient le mieux.

La vente classique : la solution la plus répandue

C’est de loin le moyen le plus utilisé par les vendeurs pour céder des biens immobiliers. Qu’il s’agisse de la vente d’une maison ou d’un bien immobilier de prestige, vous avez le choix entre deux options. Vous pouvez faire appel à un professionnel ou à une agence immobilière. Dans ce cas, vous confiez votre projet à la structure ou à l’expert qui s’occupera des différentes formalités pour réaliser la vente. Il se chargera de faire les visites, le dépôt d’annonce immobilière, la rédaction du contrat de vente, etc. Si vous souhaitez vendre un immobilier de luxe, passer par une agence vous aidera à trouver rapidement un acquéreur. À défaut, vous pouvez décider de réaliser la vente des villas ou des appartements vous-même.

Dans ce cas, on parlera d’une transaction immobilière de « particulier à particulier ». En l’absence d’un professionnel, il faudra donc vous occuper de toutes les formalités et les démarches vous-même. Vous serez amené à :

  • estimer la valeur des biens immobiliers à vendre ;
  • effectuer les diagnostics techniques obligatoires ;
  • mettre en vente le ou les logement(s) ;
  • réaliser les différentes visites ;
  • choisir votre acheteur en tenant compte de son profil ;
  • rédiger et signer le contrat de vente immobilière ;
  • signer l’acte définitif de vente devant le notaire.

Vous l’avez compris, réaliser une vente immobilière seul demande du temps et beaucoup d’efforts. Aussi, il est important d’avoir un minimum de connaissances dans le domaine. Si ce n’est pas votre cas, alors il vaut mieux confier le projet à un professionnel ou à une agence.

La vente aux enchères pour céder rapidement un bien

Il est conseillé de se tourner vers une vente aux enchères quand on veut vendre rapidement un bien immobilier, et ce de manière sûre et sécurisée. Ici également, vous avez le choix entre différentes options. La plus répandue est la vente aux enchères notariales. Celle-ci consiste à faire appel à un notaire professionnel qui vous accompagnera dans chaque étape du projet. Avant la mise en vente du bien, le notaire fera expertiser ce dernier. Il peut s’agir de villas, d’appartements, de bâtiments ou d’immobiliers de luxe. Ensuite, il rédigera une description détaillée du logement et des conditions de vente. Après cela, il fixera un prix et fera inscrire le bien au calendrier des ventes aux enchères.

Ce type de vente se déroule souvent publiquement et le bien sera cédé à l’acquéreur qui fera la meilleure proposition. Bien évidemment, il faudra prévoir les frais et les honoraires du notaire. À défaut de ce dernier, vous pouvez également faire appel à un avocat. Dans ce cas, on parlera de vente aux enchères judiciaires.

La vente en viager : une solution en plein essor

Au cours d’une vente en viager, l’acheteur, encore appelé le débirentier, se charge de verser tous les mois un loyer au vendeur. Celui-ci est également qualifié de crédirentier. C’est une solution qui permettra à l’acheteur de devenir progressivement le propriétaire définitif du bien immobilier. En général, il doit s’acquitter d’une première somme inférieure au coût du bien au cours de la signature du contrat. Il versera ensuite une rente mensuelle jusqu’à s’acquitter complètement de la somme fixée dans le contrat de vente. Le montant de la rente est établi en tenant compte de certains critères :

  • L’âge du crédirentier ;
  • La valeur accordée au bien ;
  • Le taux de rendement du capital versé, etc.

Par ailleurs, il faut préciser qu’il existe deux formes de vente en viager : occupé et libre. Dans le premier cas, vente en viager occupé, vous continuez à vivre dans le logement jusqu’à ce que l’acquéreur paie la totalité du montant. Dans le second cas, vente en viager libre, vous quittez les lieux avant de vendre le bien. L’option choisie doit nécessairement être précisée dans l’annonce ainsi que dans le contrat de vente.

La vente à réméré : un type de vente immobilière rare

Vous êtes en situation de surendettement ou vous avez beaucoup de crédits en cours ? Ce type de vente immobilière vous conviendra très bien. Il est semblable à un rachat de crédit. En optant pour une vente à réméré, le vendeur a la possibilité d’effectuer le rachat de son bien immobilier de manière ultérieure. Cette opération est réalisée en échange de la restitution du prix payé ainsi que de quelques frais divers. Pour le rachat d’un bien, le délai établi est limité à 5 ans. La réalisation de cette vente se fait auprès d’investisseurs ou auprès d’acteurs financiers. Avec cette solution, le vendeur pourra obtenir de l’argent dans de brefs délais sans avoir à céder définitivement son bien immobilier. De plus, il pourra continuer à occuper le logement en échange d’un loyer qu’il versera régulièrement. Pour cela, le vendeur devra bien évidemment signer une convention d’occupation.

Estimation immobilière : pourquoi elle est essentielle ?
Comment estimer le prix de vente d’une maison ?