L’assurance ménage : ce qu’elle est et à quoi elle sert

L’assurance ménage : pourquoi souscrire une police d’assurance et quand il est vraiment nécessaire de le faire ?

Les personnes qui souscrivent une assurance habitation ne sont pas toujours en mesure de comprendre clairement toutes les parties au contrat et ont souvent des doutes quant à la réelle commodité de la couverture. Ce n’est pas un acte obligatoire, mais un moyen de se protéger contre des dommages économiques qui pourraient être très importants. Dans cet article, nous allons analyser pour vous trois types d’assurance.

Assurance multirisques habitation

Il y a encore peu d’Italiens qui assurent la maison, mais cela vous permet de faire face à des événements imprévus auxquels vous devriez autrement répondre avec vos propres biens. À l’intérieur de la maison, un incendie peut se déclarer, mais aussi une inondation. Il est également possible de causer des dommages involontaires aux voisins.

La protection de la maison et de ceux qui y vivent est toujours importante. Les polices sont de différents types et comprennent le vol, les inondations, les dommages atmosphériques et les dommages causés aux tiers et varient, en termes de couverture et de prime, selon la compagnie.

D’une manière générale, on peut dire que l’assurance contre le vol permet d’obtenir une indemnisation en cas de visite inattendue et désagréable de voleurs. Les bijoux, ainsi que les obligations et l’argent, sont garantis et souvent l’indemnisation vous permet de racheter ce qui a été volé sans perdre d’argent. Il en va de même pour les fourrures de valeur. Dans les deux cas, il est question d’une indemnité « à une nouvelle valeur ».

Si, par contre, il s’agit d’une assurance incendie, les dommages causés par la foudre peuvent être inclus, et vous bénéficiez alors également d’une couverture contre les dommages causés par les intempéries. L’appartement est-il inondé pour des raisons accidentelles ? L’indemnisation est assurée, mais pas si la personne qui vit dans l’appartement est responsable du dommage.

Lors de la signature du contrat, un conseil qui s’applique dans tous les cas est d’analyser les clauses et de vérifier la franchise avec laquelle le remboursement est déterminé. En dessous du montant établi comme déductible, il n’y a pas d’indemnisation.

Assurance requise par le règlement sur les copropriétés

Elle est appelée Global Buildings Policy et est souscrite entre la compagnie d’assurance et l’immeuble en copropriété pour la couverture des dommages dus à l’incendie et la responsabilité civile. En ce qui concerne la responsabilité civile, une indemnisation est due en cas de dommages causés à des tiers par des événements tels que la chute de décombres ou autres qui pourraient endommager des personnes, des voitures et des marchandises de divers types.

Le prix est réparti entre toutes les copropriétés au prorata des millièmes détenus, comme on peut facilement le vérifier en consultant l’article 1123 du code civil. Il est bon de rappeler, cependant, que c’est seulement le condominium qui peut décider de souscrire la police et non l’administrateur qui doit être autorisé par les participants.

Sa tâche, en effet, est d’agir suite à la délibération de la réunion et de faire le rapport, dans le délai prescrit, lorsqu’un accident se produit. Ce que tout le monde ne sait pas, c’est que l’assemblée de la copropriété peut également choisir des garanties supplémentaires telles que : infiltration, catastrophes naturelles et tremblements de terre, dommages aux panneaux photovoltaïques et solaires, dépannage ayant causé les dommages et frais juridiques liés aux parties communes.

Dans le cas où certains condominiums ont une assurance privée, la police du condominium peut également être approuvée et si un dommage survient, elle fait office de première couverture d’assurance tandis que l’assurance individuelle entre en jeu si aucune indemnisation n’est versée. Un propriétaire de condominium qui n’a pas de police individuelle devra payer de sa poche si les dommages dépassent la couverture donnée par l’assurance du condominium.

Assurance hypothèque habitation

Quiconque contracte un prêt hypothécaire est tenu de souscrire une police d’assurance dans laquelle la couverture contre l’éclatement et l’incendie est obligatoire. Il s’agit d’une garantie exigée par la banque qui fournit le financement et qui est protégée en cas d’un de ces événements.

L’obligation découle d’une exigence très spécifique. En effet si le bien était endommagé et que l’emprunteur était insolvable, l’établissement de crédit ne pouvait pas récupérer le capital versé. À cet égard, la banque propose une police mais n’est pas obligée de l’accepter, car il est possible d’en souscrire une avec une prime moins élevée. Dans ce deuxième cas, la banque pourra dire si la politique identifiée pour l’épidémie et l’incendie répond aux critères établis pour l’octroi du financement.

En plus de la politique obligatoire, il existe également des options facultatives.

En fait, il est également possible de souscrire une couverture qui concerne la capacité à rembourser les versements en cas de perte d’emploi, de maladie ou de décès. En cas de décès, la société verse aux bénéficiaires le montant qui doit encore être remboursé. Si l’événement est temporaire, l’assurance paie les acomptes pour la période de maladie ou de chômage. Il ne s’agit pas d’une couverture obligatoire et, comme pour les autres polices, les clauses d’exclusion et la franchise doivent être évaluées.

Des déductions et des rabais sur les couvertures d’assurance : dans certains cas seulement !

Dans la déclaration d’impôt, la police d’assurance n’est pas déductible, sauf si elle est couverte contre les événements calamiteux. Dans ce cas, les déductions de l’IRPEF sont de 19, cela ne s’applique qu’aux contrats à partir de janvier 2018 (loi de finances 2018). Toutefois, au moment de la conclusion du contrat, il est possible d’obtenir des rabais qui sont accordés si le bien est équipé de systèmes de sécurité de haute technologie tels que des caméras de détection d’intrusion ou des alarmes reliées aux forces de l’ordre.

Conclusion

Si vous vous demandez si une couverture d’assurance habitation est utile, ce bref examen ne peut que répondre par l’affirmative. En effet, le fait d’avoir une politique qui intervient en cas de dégâts des eaux, d’incendie, de litiges avec les copropriétaires ou de dommages aux tiers garantit une protection qu’il ne faut pas sous-estimer.

La stabilité et la sécurité sont souvent à la merci d’événements qui peuvent créer des dommages très graves. Il est donc possible de remédier à des événements graves et imprévus en payant une prime à la compagnie d’assurance qui vous permettra de dormir sur vos deux oreilles et de protéger les choses et les personnes.