Comment obtenir le prêt à taux zéro (PTZ) pour l’achat d’un logement ?

Un précieux coup de pouce pour les acheteurs, le prêt à taux zéro (PTZ) permet le financement d’une partie de l’acquisition ou encore de la construction d’un logement. C’est en fait une aide financière que l’Etat octroie pour les emprunteurs. Cette aide financière est très utile pour une personne qui désire acheter pour la première fois son logement ou résidence principale. Il est alors possible de financer l’achat d’un logement neuf ou encore ancien avec travaux de rénovation. Mais l’aide financière ou le prêt ne s’obtient pas aussi facilement car il faut être éligible aux critères demandés. Certaines conditions sont mises en place pour obtenir le PTZ afin de pouvoir acheter une résidence principale. Il y a alors les conditions d’éligibilité, le montant du prêt, les conditions de remboursement, etc. Pour cela, il faut définir les conditions à respecter. Mais, quelles sont alors ces conditions ?

Un prêt à taux zéro, c’est pour qui ?

En général, un prêt à taux zéro est un crédit gratuit aidant les ménages pour leur achat de première résidence principale. Celui-ci peut aider à financer jusqu’à 40% du montant du bien immobilier. En effet, le PTZ est une véritable aide financière pour les ménages à revenus modestes et aussi moyen. Il facilite alors l’acquisition de la propriété par le demandeur en question. Cette aide est alors un véritable coup de pouce pour les personnes désirant avoir leur premier logement principal. Le PTZ présente cependant plusieurs atouts car il est dédié à plus de 80% des ménages. En plus, le montant peut aller jusqu’à 40% du prix du bien en question. Le demandeur de prêt doit être alors primo-accédant. En fait, l’emprunteur ne doit pas avoir été propriétaire de son résidence principale pendant les deux années précédentes. Ensuite, le demandeur doit également avoir un revenu inférieur aux plafonds légaux. Par ailleurs, ces plafonds varient selon la commune où l’emprunteur réside actuellement, et de la composition exacte de son ménage. Après, le PTZ est accordé à quelqu’un qui veut se projeter dans l’achat d’un bien immobilier qui sera utilisé comme résidence principale. Pour un logement ancien, il existe également d’autres conditions pour obtenir un prêt à taux 0%. Ces conditions sont alors à respecter pour bénéficier de cette aide financière. Cette dernière aide des familles à revenus modeste et permet à certains de réaliser leur rêve d’occuper une résidence principale neuve ou ancienne avec des travaux.

PTZ pour l’achat d’un logement neuf

Depuis de nombreuses années, l’achat de logement neuf est conseillé pour les particuliers désirant acquérir un logement principal. Il existe, cependant, plusieurs dispositifs d’incitation financière permettant aux particuliers d’acheter une maison neuve. Le prêt à taux zéro est un dispositif efficace réservé aux primo-accédant. En fait, pour l’achat d’un logement neuf, le PTZ aide également à l’achat de terrain où la maison peut être construite. De plus, les dépendances comme le garage ou places de parking peuvent aussi faire partie de l’ensemble de l’opération. En matière d’achat d’un immobilier neuf, le PTZ finance l’achat des logements vendus sur plans, donc c’est un achat d’un bien neuf terminé mais qui n’a jamais été habité. Ensuite, il s’agit aussi de la construction d’une maison individuelle ou achat de terrain pour construire la maison. La transformation de bureaux en logement fait aussi partie d’un achat financé par le PTZ.

PTZ dans le cadre de l’ancien

En général, le prêt à taux 0% finance également l’achat d’un logement ancien avec la condition de réaliser des travaux de rénovation. La condition de primo-accédant est aussi valable pour obtenir le PTZ dans le cadre de l’ancien. Ainsi, l’emprunteur doit respecter également le plafond de ressources. En plus, les revenus ne doivent pas être au-dessus d’un certain seuil qui est aussi variable en fonction de la composition de la famille et de la localisation. Par ailleurs, il existe aussi des zones éligibles au PTZ dans l’ancien.
Cependant, il est recueilli que dans le cadre de l’ancien, l’emprunteur doit réaliser d’importants travaux de rénovation. En plus, ces travaux doivent alors représenter jusqu’à 25% minimum du coût total de l’opération. Mais, le PTZ peut financer jusqu’à 40% du projet immobilier et de l’opération prévue. D’autres emprunts peuvent alors couvrir votre budget restant. Le critère de performance énergétique fait partie des conditions de travaux dans l’ancien. Dans le cadre de l’ancien avec travaux, le candidat à un prêt à taux zéro possède plusieurs options concernant sa demande de prêts. Celui-ci peut obtenir des informations directement auprès de sa banque et commencer les démarches.
Le PTZ correspond alors à 40% du coût maximum de toute l’opération pour l’ancien. Mais, cela se fait donc dans la limite d’un plafond.

Comment calculer le montant de votre PTZ ?

En réalité, peu importe le type d’achat ainsi que la zone géographique du demandeur, le calcul du montant du PTZ dépendra toujours du coût total de l’opération, du pourcentage qui est prévu pour ce type de cas et aussi d’un plafond défini. Par ailleurs, le pourcentage du montant financé par un prêt à taux zéro pour l’achat d’un logement se divise en quatre catégories. Le calcul sera alors différent selon ces catégories. Ainsi, l’achat d’un bien immobilier neuf en zone A bis, A ou B1 donne accès à 40% du coût total de l’achat. Pour un logement neuf en zone B2 ou C, 20% du coût total d’achat sera obtenu. Dans le cadre de l’ancien, en zone B2 ou C, 40% sera accordé. Concernant le plafond du coût total de l’opération, celui-ci est défini par le gouvernement en fonction de la taille du ménage et de la zone.

Quelles sont les conditions de remboursements ?

Concernant la durée et les modalités de remboursement du prêt à taux zéro, ceux-ci varient selon les revenus de l’emprunteur ainsi que de la situation géographique du logement à acheter et aussi du nombre de personnes destinées à y vivre. Que ce soit dans le neuf ou dans l’ancien, le remboursement se fait toujours en deux périodes. Donc, le prêt à taux 0% est payable deux fois. Il y a une première phase ou phase dite différé. Durant cette première phase, il n’y a pas de remboursement de prêt à taux zéro. En effet, cette phase dure en moyenne cinq, dix ou quinze ans selon les ressources du demandeur de prêt. Mais, au terme du différé, le remboursement du prêt à taux zéro commence. Le paiement se fait alors chaque mois par une échéance. Il faut tenir compte du fait que le différé est un avantage car l’emprunteur peut alléger ses remboursements durant cette période. D’un autre côté, la situation familiale joue un rôle dans le remboursement du prêt. En fait, le remboursement tient compte alors de votre situation familiale. Il existe cependant des conditions exactes de remboursement du prêt à taux 0% en utilisant un simulateur. Il y a un transfert ou remboursement anticipé de PTZ lorsque l’emprunteur revend son logement financé par un PTZ. En fait, il doit solder le capital restant dû à son prêt à taux zéro. En général, si l’emprunteur veut faire construire un nouveau logement ou acheter un autre, il a le droit de demander le transfert de son PTZ pour le montant qui reste à sa banque. Il est aussi possible de faire une demande d’un remboursement anticipé de son prêt à taux zéro par demande de l’emprunteur en question.