Loueur en meublé non professionnel : vos avantages fiscaux

L’investissement en LMNP ou en location meublée non professionnelle présente de nombreux avantages, parmi les plus importants figurent les bénéfices fiscaux. Le statut LMNP permet au loueur de profiter d’une fiscalité beaucoup plus intéressante qu’en location nue traditionnelle. Mais pour bénéficier d’un régime fiscal favorable, il faudra respecter un certain nombre de critères. Alors, quelles sont les conditions pour devenir investisseur en lmnp et que les sont les avantages financiers que l’on peut obtenir pour son projet de location meublée ?

Investissement locatif meublé : les conditions du statut LMNP

Avant d’entrer dans le vif du sujet que sont les avantages fiscaux générés par l’investissement immobilier en location meublée, il s’avère important de faire le point sur les critères à prendre en compte pour devenir investisseur en LMNP. D’ailleurs, vous ne pourrez pas obtenir des bénéfices financiers si vous ne respectez pas les conditions requises par les lois de défiscalisation. De prime abord, il faut que le logement mis en location soit parfaitement meublé. Un lit, une table et quelques chaises ne suffisent pas. Pour bénéficier du statut LMNP, la maison ou l’appartement doit être prêt à habiter. Ensuite, les loyers issus de logements ne doivent pas excéder 23 000 euros par an. Sinon, vous serez qualifié du statut loueur professionnel meublé. Ce n’est pas tout, les loyers obtenus doivent être moins de la moitié de l’ensemble de vos revenus. Si vous souhaitez bénéficier du régime de loueur en meublé non professionnel, il faudra également que l’investissement locatif en question ne rentre pas dans votre activité principale. Enfin, pour bénéficier de tous les avantages fiscaux du statut LMNP, le bien immobilier destiné à la location meublée doit appartenir à un particulier ou une personne physique et non à une personne morale.

Avantages fiscaux du statut LMNP : déclarer ses revenus au régime du micro-BIC

Votre bien immobilier est élu au statut de location meublée non professionnel. Sur ce point, les revenus générés par vos investissements immobiliers locatifs meublés peuvent échapper à l’imposition des revenus fonciers. Pour en bénéficier, déclarez l’ensemble des loyers obtenus dans le cadre de la location meublée au régime du micro-BIC ou bénéfices industriels et commerciaux. Dans cette optique, il faut que les revenus en question soient inférieurs à 70 000 euros/an. Ce plafond est entré en vigueur depuis janvier 2018. Vos avantages fiscaux : vous profitez d’un abattement de 50 % sur vos revenus fonciers, lorsqu’il est seulement de 30 % dans le cadre de la location vide. L’abattement pourra aller jusqu’à 71 % si votre location se trouve dans le classement meublé de tourisme. Grâce à cet avantage financier, vous pouvez facilement payer tous les intérêts d’emprunt et les différentes charges telles que les travaux d’entretien et les frais de copropriété à partir des revenus issus de la location meublée. Ensuite, il y a de fortes chances que le propriétaire investissant dans le LMNP puisse amortir aussi bien son bien immobilier que son mobilier.

Avantages fiscaux du régime LMNP : déclarer ses revenus locatifs au régime réel

Vous avez plusieurs biens immobiliers disponibles et vous décidez de les mettre en location meublée. Il se peut que l’ensemble des loyers encaissés dépasse 70 000 euros/ans. Vos revenus locatifs meublés deviennent ainsi trop élevés pour déclarer en régime de bénéfices industriels et commerciaux. À ce titre, vous devez choisir une déclaration avec le régime réel. Tout comme les locations vides, le régime réel en imposition vous permet de déduire toute une panoplie de charges telle que les assurances, les frais de copropriété et les différents travaux (entretien et réparation du bien immobilier). Contrairement à la location nue, le régime réel du statut LMNP permet par contre au propriétaire-bailleur d’amortir rapidement le prix d’achat de son bien immobilier mis en location meublée ainsi son mobilier. En effet, le statut permet de chuter considérablement le montant de revenus fonciers nets. Vous payerez par la suite des impôts moins élevés sur vos revenus locatifs. Il est à noter que votre statut de Loueur en Meublé Non Professionnel vous donne la possibilité de changer de régime tous les ans. Autrement dit, vous pouvez basculer du régime micro-BIC au régime réel et vice-versa. Il est à noter que le statut LMNP ne permet pas de créer de déficits fonciers comme en location nue.

Statut LMNP : profiter du dispositif Censi-Bouvard

L’investissement en LMNP permet d’obtenir des avantages fiscaux dans le cadre du dispositif Censi-Bouvard. Pour en bénéficier, vous devez acheter une maison ou un appartement neuf dans un immeuble avec services étudiants ou séniors. Ensuite, vous mettez votre bien immobilier en location meublée. Le dispositif se montre plus avantageux que celui de la loi Pinel puisqu’il échappe à un plafonnement de foyers et des ressources du locataire. Si vous investissez dans le cadre de Censi-Bouvard, vous bénéficierez d’une réduction d’impôt de 11 % du budget investi étalé sur 9 ans. Il faut seulement que le montant d’investissement annuel ne dépasse pas de 300 000 euros par an. Lorsque vous dépassez ce plafond, les frais restent quand même amortissables. Qui plus est, la TVA de vos logements dédiés à la location meublée est récupérable. Les investisseurs en régime LMNP peuvent récupérer la TVA sur l’achat de leurs biens immobiliers dédiés à la location meublée. Autrement dit, le propriétaire bailleur se voit rembourser 20 % du prix d’achat de son logement neuf. Choisir le statut LMNP, c’est également opter pour un investissement sécurisant. Lors d’une location meublée en dispositif Censi-Bouvard, le propriétaire peut en effet se porter acquéreur d’une maison ou un appartement qu’il confie à un gestionnaire qualifié et digne de confiance. Le professionnel se charge de tout. Il assure la recherche et la sélection des locataires et prépare le bail. Ce n’est pas tout, il s’occupe de la gestion des formalités administratives puis il verse les loyers directement sur votre compte. Un bon gestionnaire peut proposer un rendement net de charges de plus de 4 % HT/HT, et ce, que votre bien immobilier soit occupé ou non.

Quid des autres avantages du statut de Loueur en Meublé non Professionnel ?

À la différence de tous les autres dispositifs de défiscalisation, le statut LMNP est particulièrement flexible. Pour déclarer en tant que loueur meublé non professionnel, il suffit de vous déclarer à partir du formulaire POi. Et, si un jour vous souhaitez vous retirer du régime et reprendre votre bien immobilier en location meublée pour votre usage personnel ou encore l’aliéner, vous pourrez à tout moment mettre fin à votre investissement locatif. Le régime se démarque également par la simplicité des démarches. Le statut vous permet d’avoir un complément d’une activité salariée sans avoir besoin de créer une entreprise en votre nom propre. Il suffit de compléter le formulaire POi. À l’ère de la digitalisation, il est tout à fait possible d’établir ce formulaire sur internet. D’ailleurs, le service en ligne permet de gagner du temps et de l’argent. Pour éviter toutes mauvaises surprises, il faut toutefois bien choisir votre site internet. En effet, nombre de personnes se font arnaquer en tombant sur des portails en ligne malveillants. Si vous investissez dans l’exploitation d’une résidence servie comme le tourisme et l’hôtellerie, il est également prudent de choisir un exploitant qualifié. Pour cause, le rendement de l’investissement dépend en grande partie de la solidité du gestionnaire.