Investissements immobiliers : prévisions pour 2019

Parmi les investissements préférés des Italiens pour l’année qui vient de commencer, on trouve l’achat de biens immobiliers. C’est ce qui ressort de l’Observatoire mensuel Findomestic, réalisé en collaboration avec Doxa sur un échantillon de personnes interrogées, dispersées dans toute la péninsule italienne. La brique est, donc, un investissement de plus en plus convaincant. La raison ? Il est basé sur la valeur réelle et, contrairement aux instruments financiers (tels que les actions, les obligations), il est considéré comme un actif sans risque. L’achat d’une maison à louer est, donc, considéré comme un investissement sûr. Et il y a au moins 4 bonnes raisons de le faire :

  • il est possible de bénéficier d’avantages fiscaux : quiconque achète une propriété résidentielle pour la louer peut en effet obtenir une déduction sur le revenu de 20 % sur le prix d’achat ;
  • il est possible d’obtenir un revenu constant dans le temps grâce au loyer payé par le locataire ;
  • si l’appartement est situé dans une zone à forte attraction touristique, vous pouvez gagner de l’argent avec des locations de courte durée ;

Si vous le souhaitez, il est, également, possible d’acheter le bien et de le revendre plus tard de manière avantageuse, après la réévaluation du bien.

Investissements immobiliers : les Italiens pensent à acheter une maison pour investir

Selon Findomestic, l’investissement immobilier sera choisi par les 10 personnes qu’il a interrogées et qui ont admis avoir l’intention d’investir dans l’achat d’une maison dans l’année qui vient de commencer. Un pourcentage important d’Italiens se dit, donc, prêt à investir une partie de ses économies dans l’immobilier. La brique attire surtout dans le Sud, dans les îles (14 %), et chez les jeunes. En fait, plus d’un Italien sur trois (34 %) qui se déclare prêt à investir dans l’immobilier a moins de 35 ans.

Malgré cette tendance positive des investissements immobiliers, l’attitude dominante est d’attendre de voir ce qui va se passer. Pas moins de 53 personnes interrogées n’ont pas l’intention de faire un investissement, tandis que 20 % sont indécises sur ce qu’il faut faire. Beaucoup ont l’intention d’essayer d’économiser plus que l’année dernière.

Outre l’immobilier, les investissements des Italiens porteront sur des instruments financiers, qui seront choisis par les 14 personnes interrogées, principalement des retraités (23 %) avec une majorité dans le Nord-Est du pays (près de 19 %).

Taux d’intérêt sur les prêts hypothécaires : les Italiens prévoient une hausse sur 43 ans

Le 14, il est interviewé par Findomestic et prévoit de contracter un prêt ou un leasing : 2 à 5 000 euros, 3 à 5 à 15 000 euros ; 2 à 15 à 30 000 euros ; 2 à 30 à 50 000 euros et 4 % au-delà de 50 000 euros. Ce sont principalement les citoyens du Nord-Ouest qui demanderont un financement pour l’achat d’une maison. Il est, donc, prévu qu’il y aura une augmentation de la demande de prêts pour l’achat de biens immobiliers.

Il y a, également, un certain nombre d’Italiens qui ont l’intention de demander un prêt : 4 à 5 000 euros, 5 à 5 à 15 000 euros ; 3 à 15 à 30 000 euros ; 2 à 30 à 50 000 euros ; 1 % au-delà de 50 000 euros.

Les 43 personnes qui ont l’intention de demander un prêt hypothécaire, un bail ou un prêt, cette année, pensent qu’il y aura une augmentation des taux d’intérêt. Les 34 % de ce sous-échantillon pensent que les taux d’intérêt resteront stables, tandis que 13 % pensent qu’ils diminueront.

Les Italiens tenteront d’économiser plus d’argent

En général, malgré l’augmentation des intentions d’achat de maisons et d’appartements, avec la nouvelle année, de nombreux Italiens vont essayer d’économiser davantage. Selon l’observatoire Findomestic, un Italien sur trois essaiera de mettre de côté jusqu’à 10 % de ses revenus, 14 % essaiera d’économiser plus de 20 %, 15 % essaiera d’économiser plus de 20 %. En revanche, 22 % ne croient pas qu’ils pourront épargner pour de trop nombreuses dépenses.

Pour certains, la nouvelle année entraînera une plus grande épargne, tandis que pour d’autres, il y aura une plus grande consommation. Les dépenses augmenteront pour plus d’un Italien sur cinq (21 %), mais elles diminueront pour un sur sept (14 %). Quant aux catégories de biens pour lesquelles les Italiens prévoient de dépenser davantage en 2019, on trouve les frais médicaux (27 %), les voyages en voiture/moto (27 %), les voyages/vacances (23 %) et les achats de nourriture (23 %).

Les Italiens pensent, donc, à économiser de l’argent mais envisagent en même temps l’année avec optimisme. La situation personnelle est perçue de manière positive et se traduit par des intentions d’économiser de l’argent. Alors que pour certains, cela entraînera, également, une consommation plus élevée. L’investissement immobilier reste privilégié par les Italiens qui souhaitent obtenir un rendement fixe dans le temps ou, en tout cas, investir leur épargne de manière rentable.

Achat immobilier : une solution intéressante pour investir votre épargne

La maison est considérée comme un élément de sécurité et de stabilité. Il suffit de dire que la population italienne possède au moins une maison et que nous sommes le pays qui a l’un des taux de propriété immobilière les plus élevés au monde. Ceci est renforcé par la propension à investir dans la brique. Il est utile de consacrer quelques mots à la situation actuelle du marché, qui voit les prix de l’immobilier considérablement réduits par rapport au passé, de sorte que même ceux qui n’ont pas de gros capitaux à investir peuvent parier sur la brique et la vendre, ensuite, avec de bonnes marges.

Le meilleur moyen est, donc, de l’acheter puis de le revendre plus tard. Il est, toutefois, nécessaire d’évaluer soigneusement les domaines dans lesquels il convient d’acheter et de rechercher les prix les plus avantageux, en profitant de l’offre d’appartements et de maisons à un prix inférieur à leur valeur marchande réelle, qui ne manque pas, par exemple, en achetant une maison aux enchères judiciaires. Le potentiel de revente est essentiel pour réaliser un investissement intéressant et rentable. Sans oublier d’autres aspects tels que l’attrait et l’esthétique de la maison, et la faible demande de rénovation. Le fait d’être situé dans une zone prestigieuse augmente, également, la valeur de la propriété.