6 choses à savoir avant de mettre un logement en location

Vous venez d’acquérir un logement que vous souhaitez maintenant rendre disponible à la location. Il s’agit en effet d’une idée intéressante dans l’optique de générer des revenus supplémentaires, à condition toutefois que ce projet se déroule le mieux possible ! C’est pourquoi il est important de ne pas sous-estimer l’important travail de préparation qui vous permettra de maximiser vos chances de réussite. Vous trouverez dans le texte ci-dessous la liste des six informations à connaître avant de vous lancer.

1. Définir avec précision votre projet locatif

Vous ne le savez peut-être pas, mais il existe plusieurs types de location. Il vous faudra choisir celle qui correspondra le mieux au logement concerné. Plusieurs paramètres seront alors à prendre en considération pour décider de votre future gestion locative :

  • La rentabilité locative recherchée : dans certaines zones particulièrement tendues, il est parfois plus rentable de louer son bien à la journée ou à la semaine plutôt qu’au mois complet.
  • La législation locale : des arrêtés administratifs peuvent en effet restreindre vos possibilités en matière d’immobilier locatif. Ainsi, il est impossible de proposer une résidence secondaire en location courte durée sur Paris sans en avoir obtenu l’autorisation au préalable.
  • La fourniture ou non de meubles : une location meublée va nécessairement augmenter votre revenu locatif mensuel. Elle vous permettra également de privilégier certains locataires (jeunes travailleurs et étudiants principalement).
  • Le type de locataire recherché : vous devez par exemple savoir que les familles avec enfant privilégient majoritairement les locations vides, c’est-à-dire non meublées, et les appartements neufs.

Vos envies doivent elles aussi entrer en ligne de compte. Par exemple, souhaitez-vous mettre votre bien en location durant une courte période ? Voulez-vous en récupérer la totale possession d’ici un an ou dix ans ?

2. Bien estimer le loyer

La première des choses pour réussir sur le marché immobilier reste de bien estimer les prix, qu’il s’agisse d’un tarif de vente, d’achat ou bien d’un loyer mensuel. Se tromper par exemple sur le dernier cas signifierait une perte de rentabilité locative. Quel serait alors l’intérêt de prendre des risques pour gagner peu voire rien du tout ? Pour mieux vous situer, consultez tout simplement les annonces immobilières et repérez les biens semblables au vôtre. N’oubliez jamais qu’un loyer trop élevé par rapport aux prix pratiqués va avoir de lourdes conséquences :

  • Vous peinerez à trouver des locataires
  • Ils resteront moins longtemps
  • Vos rentrées locatives seront alors minimales et peu régulières

Vous ne savez pas comment bien estimer votre loyer ? Prenez alors contact avec une ou plusieurs agences immobilières ! Elles connaissent en effet parfaitement le marché local et sauront vous aider à réussir votre projet locatif.

3. Se conformer à la législation

Il s’agit de l’une des étapes les plus importantes de ce processus. Vous allez par exemple devoir vous assurer que votre bien est bien conforme avec la notion de « logement décent », imposée par la réglementation actuelle. N’oubliez pas non plus de réaliser l’ensemble des diagnostics prévus par la Loi comme par exemple l’étude du rendement énergétique du logement, son risque d’exposition au plomb ou encore le diagnostic électricité et gaz. Attention, ils sont relativement nombreux !

4. Publier les annonces et organiser les visites

Il est fortement conseillé de faire appel aux services d’une agence pour trouver des locataires, surtout si vous ne possédez pas un ou des logements neufs. Les professionnels disposent en effet des contacts et des connaissances nécessaires pour doper la visibilité de votre annonce. Ils pourront de plus prendre en charge les visites et même vous assister dans le choix des futurs occupants de votre bien.

5. Réduire le risque d’impayés

Plusieurs solutions existent pour atténuer le problème des impayés. Vous pouvez imposer des garants (les parents d’un jeune adulte par exemple) ou bien souscrire à une assurance loyer impayé, proposée par la plupart des compagnies.

6. Préparer l’état des lieux

Voilà, votre annonce est enfin en ligne et les premières personnes intéressées ont commencé à se manifester. Après plusieurs visites, vous avez enfin retenu une candidature et vous vous apprêtez à lui remettre les clés. Prenez tout de même le temps de prévoir avant un état des lieux. Signé par le propriétaire et l’occupant, ce document détaille toutes les pièces du logement. Il sert de référence pour évaluer les éventuelles réparations à la charge de ce dernier dès la fin de la location.