Comment réduire ses impôts grâce à l’immobilier ?

Investir dans l’immobilier regorge de nombreux avantages. Grâce à des mesures fiscales attirantes, il est possible de réaliser une certaine économie d’impôts. En d’autres termes, l’investissement immobilier permet de réduire largement les impôts, mais sous certaines conditions. Les solutions permettant une telle diminution sont multiples. Pour pouvoir bénéficier d’une telle opportunité, voici quelques points importants à savoir.

Opter pour le dispositif de la loi Pinel

La loi Pinel est le dispositif d’investissement dans le neuf le plus connu en France. C’est une loi de défiscalisation qui permet une diminution intéressante des impôts. Acheter dans le neuf garantit donc une réduction d’impôts qui fonctionne par tranche. Après l’acquisition, si vous louez le bien, vous jouissez d’une baisse du montant de votre imposition. C’est l’avantage de choisir un programme immobilier neuf. Certes, il existe des conditions que vous devez respecter pour profiter de cet avantage fiscal. Il s’agit des plafonds de loyers, des plafonds de ressources de locataires et de la durée d’engagement. D’abord, il faut louer le bien à un locataire avec un revenu qui ne dépasse pas le plafond fixé par un décret. Ce dernier qui peut changer chaque année en fonction de la zone d’investissement locatif. Suivant la durée de location, vous bénéficiez aussi de ce bénéfice fiscal. La réduction varie selon la durée choisie par l’acquéreur même. En outre, l’immobilier investissement locatif a un impact direct sur le montant de l’impôt grâce à la loi Pinel.

Choisir la location meublée non professionnelle ou LMNP

Le statut LMNP est une autre solution pour réduire ses impôts. Vous pouvez à la fois former un patrimoine et vous défiscaliser. En effet, le principe est assez simple. Vous devez effectuer un achat d’un appartement neuf meublé. Ce bien doit se trouver dans une résidence qui propose bien des services. Ensuite, l’appartement acquis doit être dédié à la location. Cela doit se faire par un bail commercial de plusieurs années. Avec la location meublée non professionnelle, la récupération de votre TVA est envisageable. Bien évidemment, cela est percevable sous certaines conditions. De là, vous toucherez ainsi des loyers non imposés durant plus de 20 ans. Le taux de TVA pouvant être récupéré est de 20%. Enfin, les revenus issus de la location sont à déclarer dans la catégorie des BIC.

Miser sur dispositif Malraux

Si vous tenez tant à réduire vos impôts, le dispositif Malraux est aussi une excellente solution. Cette loi permet essentiellement de réaliser un investissement immobilier neuf dans des quartiers historiques. Elle a également pour but la restauration d’immeubles. Plus exactement, le programme immobilier ciblé est tenu de respecter un cahier de charges édité par des architectes qualifiés. Seulement, le propriétaire doit aussi s’engager à louer l’immobilier pendant au moins 9 ans. Avec la loi Malraux, des réductions sont donc à profiter sur les dépenses de rénovation. Cette diminution est à calculer à partir du montant total des travaux réalisés. Elle varie également en fonction de l’emplacement et de la zone où se trouve le bien en question. Il est à noter que les contribuables sont autorisés à faire la déduction des frais et des charges de leurs revenus fonciers.  Quoi qu’il en soit, le dispositif Malraux garantit une dépense moins lourde. Vous réduisez efficacement le montant de votre impôt. Sachez enfin que le dispositif Denormandie et celui du déficit foncier peuvent aussi baisser votre impôt.